Gastronomie

Ce soir j’attends Madeleine

Gourmandise, quand tu nous tiens !

Amoureuse depuis toujours des bonnes madeleines maison et du délicieux parfum que celles-ci diffusent dans la maison, j’ai été plus que ravie de ramener des moules en silicone dans nos valises. L’occasion de décliner celles-ci avec du zeste de limon verde du Costa Rica… succulent !

J’ai utilisé la recette de Lenôtre que je vous recommande car elle est parfaite !

– 3 œufs
– 130 g de sucre (j’utilise du sucre brun non raffiné, appelé ici “tapa de dulce”, vous trouverez ça sous le nom “rapadura” au rayon bio en France)
– 20 g de miel doux
– 150 g de farine
– 125 g de beurre (non, jaaamais de margarine, bouh, sacrilège, parole de bretonne !)
– 1 pincée de sel
– 5 g de levure chimique
– zeste de 2 citrons verts (ils sont tous petits alors ne lésinons pas sur la quantité, ce sont vos papilles qui vous remercieront !)

– Faire ramollir le beurre à température ambiante
– Battre les œufs avec le sucre, la pincée de sel et le miel jusqu’à ce que le mélange “blanchisse” (avec le sucre brun ça ne sera jamais blanc bien sûr) et double de volume
– Rajoutez la farine additionnée de levure
– Terminez avec le beurre en pommade et éventuellement le zeste de citron vert
– Mettre la pâte au réfrigérateur au minimum 2 heures ou toute la nuit (étape super importante, c’est le choc thermique qui créée la bosse)
– Préchauffer votre four à 220°C (240°C dans la recette originale mais il ne faut pas dépasser 220° avec les moules en silicone)
– Beurrer les moules
– Remplir les alvéoles du moule à madeleines d’une cuillère à soupe de pâte sans l’étaler (ça s’étale tout seul avec la chaleur)
– Enfourner et baisser immédiatement à 200°C
– Au bout de 5 min, le centre de la madeleine forme une petite dépression : Baisser encore le thermostat du four à environ 180° C et poursuivre la cuisson. A la place de la dépression, la fameuse “bosse” de la madeleine va apparaître
– Lorsque les madeleines sont dorées et bombées au bout de 5 minutes, les sortir du four et les démouler immédiatement sur une grille pour les laisser refroidir

Et voilà ! Bon appétit ! (autant vous dire qu’elles ont disparu aussi vite qu’elles sont apparues…)

Published by Gwenola

38 ans, bretonne à tendance baroudeuse, photographe et communicante, hédoniste convaincue, maman comblée, passionnée et enthousiaste !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *